François Le Her

Auteur : Bernez Rouz / juin 2021

Né en 1892 à Plourin-Ploudalmézeau, François Le Her devient bourrelier. Il passe aux Assises du Finistère en 1919 pour viol. Il produit un faux en écriture et est acquitté. En 1923, il est à Paris où il travaille comme contrôleur dans les tramways. Devant la police, huit mois après les faits, il affirme avoir rencontré Quéméneur après la date de sa disparition. Son témoignage brouillon ne sera pas retenu. En 1930, lors de la campagne de réhabilitation, il rencontre Jeanne Seznec qui devient sa maîtresse et qu’il épouse en 1935. Accusé de collaboration pendant la guerre, il est interné au camp de Saint-Pabu. Il prétendra, pour échapper à la justice expiatoire de la Libération, connaître l’assassin de Quéméneur. Il accueille le vieux Seznec de retour du bagne mais fait un chantage permanent à sa femme et à son beau-père, en menaçant de dévoiler qu’il a fait un faux témoignage lors du procès de 1924. La tension dans le couple atteint son comble en 1948. Jeanne Seznec-Le Her tue son mari à coups de pistolets. Elle sera acquittée par les Assises du Finistère.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité