Confédération paysanne et agriculture paysanne

(Années 1980-1990)
Auteur : Jean-Philippe Martin / novembre 2016

La Confédération paysanne est créée en 1987 par l’union des différentes sensibilités de la nouvelle gauche paysanne, longtemps divisées. L’élargissement géographique est réel puisque, au-delà de ses bastions, relatifs, de l’Ouest, la rejoignent une équipe de responsables du Finistère, longtemps à part, et des groupes du Sud-Ouest et du Sud-Est. Le syndicat voit son audience augmenter, atteignant même plus de 27 % des suffrages aux élections aux chambres départementales d’agriculture, en 2001. Ce rapprochement est aussi l’occasion pour ces syndicalistes de renouveler leurs thèmes. Le projet d’agriculture paysanne porté par le syndicat s’appuie sur des expérimentations menées et diffusées depuis des années. Il s’agit de défendre une agriculture plus autonome et plus économe afin de maintenir « des paysans nombreux dans des campagnes vivantes ». Cela passe par des pratiques valorisées par le syndicat : diversifier et valoriser la production, être le plus indépendant possible, jouer la carte de la qualité, pratiquer la vente directe… Le syndicat affirme aussi la nécessité d’une autre politique agricole avec la réorientation des aides européennes en faveur des petits et moyens producteurs. Il dénonce le libéralisme économique et l’influence des firmes agro-alimentaires sur les politiques suivies. Enfin, il entend prouver que les questions agricoles concernent toute la société, d’où son refus du productivisme, cause, selon lui, des scandales alimentaires.