Ronan Leprohon

Auteur : Tudi Kernalegenn / décembre 2016

Roger, dit Ronan, Leprohon est né en 1939. Fils d’un ouvrier militant communiste, étudiant en histoire à Rennes, il s’investit à l’UNEF, mais également au Mouvement pour l’organisation de la Bretagne (MOB), premier parti autonomiste d’après-guerre. Il en devient rapidement membre du bureau directeur, mais se retrouve en conflit avec les fondateurs du parti, tel Yann Fouéré. À la fin de 1963, avec quelques autres jeunes militants, il décide de quitter le MOB et de créer une nouvelle organisation, clairement ancrée à gauche. Ce sera l’Union démocratique bretonne, dont il devient le premier porte-parole. Il est membre du bureau politique de 1964 à 1979.

Il enseigne l’histoire moderne à l’université de Bretagne occidentale (UBO), à Brest, à partir de 1969. Il devient adjoint au maire de Brest en 1977, puis est désigné conseiller régional au titre de la communauté urbaine de Brest (1977-1982).

En 1982, mis en minorité au sein de l’UDB, Ronan Leprohon rejoint le Parti socialiste, estimant pouvoir y être plus efficace. Tout en continuant son mandat d’adjoint au maire (jusqu’en 1995), il redevient conseiller régional (1986-1995), cette fois avec l’étiquette PS. Il devient également vice-président de la communauté urbaine de Brest, chargé du développement économique. Il est à ce titre l’initiateur du Technopôle brestois.

Il revient à l’UDB en 1997. L’année suivante, il mène la liste de l’UDB dans le Finistère pour les élections régionales, liste qui obtient 2,77 % des voix. Il redevient membre du bureau politique et reprend la direction du Peuple breton jusqu’en 2010. Ronan Leprohon est ainsi le principal animateur de l’histoire de l’UDB.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité