Prieurés et principales possessions du Mont-Saint-Michel en Bretagne

Auteur : Michel Brand'Honneur / décembre 2016

Prieuré : établissement monastique composé de quelques moines détachés et dépendants d’une abbaye principale pour assurer la gestion d’un bien.

Suite à diverses donations, l’abbaye du Mont-Saint-Michel fonda plusieurs prieurés en Bretagne :

  • Le Mont Hyrglas donné en 1086 par Hugues Ier, évêque de Tréguier (à localiser sans doute à Elliant près de Quimper).
  • Le Monstoir à Ménéac, entre Loudéac et Ploërmel, établi à partir d’une donation avant 1032 de Guéthénoc, père du vicomte de Rennes Gauzlin (ou Josselin).
  • Le Mont-Dol et sa chapelle Saint-Michel donnés au Mont par l’archevêque de Dol Hugues en 1158.
  • Saint-Laurent de Montrouaud, dans la commune de Pleine-Fougères, fondé à partir de donations des ducs Geoffroy Ier († 1008) et Alain III († 1040).
  • Saint-Broladre donné vers 1075 par le seigneur des lieux sous condition, entre autres, que l’abbaye lui donne pain et vin lorsqu’il ira faire un pèlerinage au Mont.
  • Saint-Méloir-des-Ondes comprenant les églises de Saint-Méloir et de Saint-Méen de Cancale ainsi que le port dit Portpican donnés par le duc Alain III.
  • Saint-Martin de Villamée donné par le duc Conan Ier en 990. Ce prieuré comprend au xviie siècle des droits sur les églises de Villamée et de Poilley, ainsi que la maison du prieur, une métairie, un étang et son moulin, de nombreux fiefs et un droit de haute, moyenne et basse justice.

Les prieurés et principales possessions du Mont-Saint-Michel en Bretagne

Proposé par : Bretagne Culture Diversité