Avril 1746, les derniers espoirs jacobites entre les mains des marins bretons

Auteur : Hubert Chémereau / juin 2020

Au printemps 1746, le blocus opéré par la Royal Navy affaiblit les forces jacobites qui ne peuvent recevoir par mer, armes, munitions ou renforts militaires. Le dernier espoir vient de Bretagne. Le 11 avril 1746, deux frégates nantaises appareillent pour l’Écosse. Le Mars et la Bellone ont pour mission d'amener armes, munitions et de l’or aux partisans de Bonnie Prince Charlie. Ces deux navires sont armés pour la course : Le Mars dispose de 36 canons et 266 hommes d'équipage tandis que la Bellone a 36 canons et 350 hommes d'équipage. Les Jacobites n’ont pas connaissance de l'arrivée imminente de ces secours qui auraient peut-être fait différer l'engagement sur les landes de Culloden. Les Bretons arrivent dans la Baie de Loch Nan Uamh le 30 avril et apprennent que les jacobites ont été défaits à Culloden quelques jours auparavant, le 16 avril. Sous la menace de trois navires de la Navy qui rodent dans les parages, le Mars débarque son chargement sous la protection du Bellone.

Épisode peu glorieux, alors que les hommes du clan McDonald de Clanranald abusent de l’eau de vie nantaise à la santé du Prince, l’un d’eux fait exploser un baril de poudre à canon par accident en y faisant tomber les cendres de sa pipe. Les MacDonells de Barisdale en profitent pour s'emparer d’une partie de l’or alors que les MacLean empruntent une barque laissée par les Bretons pour ramener incognito une part de précieux métal et des armes vers l'Ile de Mull. L'histoire des clans écossais est particulièrement complexe et loin d’être un fleuve tranquille. L’attitude de ces 3 clans illustre un certain manque de cohésion et de profondes divisions des clans pro jacobites.

Le 14 mai, alors que l'expédition reprend la mer avec des officiers jacobites emmenés par le généralissime John Drummond, sans avoir pu récupérer Charles-Edouard Stuart, trois vaisseaux britanniques sont en vue. Les Nantais font face à l'ennemi et prennent le large après d’âpres combats entraînant de lourdes pertes parmi les marins bretons : les Écossais récupéreront une quinzaine de corps sur les plages dans les jours qui suivent.

Le 6 juin 1746, les deux frégates sont en rade de Saint-Nazaire avec deux prises anglaises : le Whilles et le Pembrocke. Ces navires en provenance des Caraïbes ont été capturés avec leur riche cargaison. Les actes du registre paroissial de Saint-Nazaire nous apprennent que Thomas Dalton, aumônier irlandais du Mars qui vient de mourir, est inhumé dans le cimetière de l’église de Saint-Nazaire.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité