L’ordre de l’Hôpital du Saint-Esprit de Montpellier et la commanderie d’Auray

Auteur : Victorien Leman / mai 2020

L’hôpital du Saint-Esprit de Montpellier est fondé par Guy de Montpellier dans la dernière décennie du XIIe siècle avec pour objectif de venir en aide aux déshérités (orphelins, veuves, invalides, vieillards, etc.). L’existence de l’ordre est confirmée par une bulle du pape Innocent III en 1198, qui en fait un ordre hospitalier militaire, notamment dans le contexte de lutte contre les hérésies qui foisonnent alors dans le sud de la France.

La première mention de la maison conventuelle d’Auray se trouve dans une bulle du pape Honorius III, datant du 23 novembre 1220, par laquelle le pape place l’hôpital et ses vingt-quatre dépendances (réparties dans tout l’Ouest et jusqu’en Bourgogne) sous la protection de la papauté. Néanmoins, on sait que l’hôpital de Coutances, en Normandie, dépendant d’Auray, est fondé en 1209, ce qui tendrait à situer la fondation de la commanderie du Saint-Esprit d’Auray au plus tard dans la première décennie du XIIIe siècle. Il semble que l’établissement fit preuve d’une grande vitalité pendant tout le XIIIe siècle et la première moitié du XIVe siècle, avant de s’essouffler : en 1434, l’hôpital d’Auray est dirigé par un commandeur séculier, puis par des maîtres étrangers à l’ordre dans le courant du XVIee siècle. On retrouve également des fondations liées à l’Ordre du Saint-Esprit dans toute l’Europe, jusqu’en Pologne.

En France, l’ordre du Saint-Esprit disparaît au XVIIe siècle : jugé comme étant en déperdition, il est dissout et ses biens sont donnés à l’ordre de Saint-Lazare et à l’ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité