Le musée de la Compagnie des Indes de Lorient… à Port-Louis

Auteur : Gael Briand / mars 2019

Niché au cœur de la citadelle de Port-Louis, robuste forteresse qui bloque l’accès de la rade de Lorient, le musée de la Compagnie des Indes est une institution unique en son genre. Ses collections témoignent en effet d’une histoire maritime et commerciale qui est intimement liée à la sous-préfecture morbihannaise.

C’est en 1966 qu’apparaissent les prémices du musée. À l’occasion du tricentenaire de sa fondation, la ville de Lorient organise une grande exposition intitulée « Lorient et la mer », au sein de laquelle les diverses compagnies tiennent une place éminente. Fort du succès rencontré, le comité d’organisation se transforme en « Association des amis du musée de Lorient », structure qui se donne pour tâche de promouvoir les collections d’un futur musée de la Compagnie des Indes. En 1973, la municipalité lui emboîte le pas en dotant le projet de crédits permettant une ambitieuse politique d’acquisitions puis, quatre ans plus tard, décide, après accord avec la Marine nationale qui occupe les lieux, d’installer le futur musée au sein de la citadelle de Port-Louis. Une convention est finalement signée en 1982.

Pour la ville, la démarche n’est pas neutre. Au cours des années 1970, la région lorientaise fait face à de graves difficultés économiques avec, d’une part la crise de la pêche, d’autre part la réduction de voilure de la Marine nationale et le redéploiement de la flotte vers Brest et Toulon. De plus, les blessures du passé sont encore vives. Renouer avec l’histoire de la Compagnie des Indes, perçue comme éminemment prestigieuse, c’est en effet se doter d’un nouvel outil, éminemment précieux dans le cadre d’une conversion à l’économie touristique. C’est aussi clore définitivement le long et douloureux processus de reconstruction consécutif aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Le musée de la Compagnie des Indes n’est en effet rien de moins que le lointain successeur du musée des Beaux-Arts de la ville inauguré en 1878, mais complètement rasé en 1943.

Le musée ouvre finalement ses portes à l’été 1984 pour être inauguré plus d’un an plus tard, en novembre 1985. Bénéficiant en 2007 d’une refonte complète et d’une muséographie moderne, il rencontre depuis un succès jamais démenti.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité