Les halles de Questembert (Morbihan)

Auteur : Daniel Leloup / novembre 2016

Les halles actuelles de Questembert sont les plus grandes construites en Bretagne à l’époque de Louis XIV. Elles couvrent 850 m² (54,50 m x 15,60 m) et sont l’œuvre du maître charpentier Étienne Charpantier, qui a gravé le millésime « 1675 » sur l’entrait de la neuvième ferme du vaisseau central à partir de l’Est. L’étude de dendrochronologie réalisée en 2005 a permis de préciser que cette date ne correspondait pas à un remaniement partiel, mais à une reconstruction totale de l’édifice. Les halles primitives, attestées en 1552, étaient alors la propriété de Jérôme de Carné, comte de Cohignac, auquel on attribue l’origine des foires de Questembert.

Leur situation en plein cœur de la ville, dont elles occupent l’essentiel de la place centrale, souligne le rôle économique majeur qu’elles jouaient jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Le bâtiment consiste en un grand toit en bâtière avec croupes en pignon. Avec leur vaisseau central à 18 travées et bas-côtés simples séparés par des poteaux en bois, ces halles apparaissent techniquement parmi les plus sophistiquées du xviie siècle. Le volume de bois utilisé (120 m3) est également le plus important mis en œuvre à cette époque. La multiplication des pièces de stabilité de l’édifice leur a assuré au cours des siècles un état de conservation exceptionnel.

Les halles de Questembert ont été rachetées en 1845 par la municipalité à leur dernier propriétaire noble, la famille De Larlan. Considérées alors à l’état de ruines, elles ont été classées Monument historique en 1922 et fait l’objet de plusieurs campagnes de restauration dont la plus importante a eu lieu en 1997 : remplacement de certaines pièces de charpente, reprise des sols et surtout réfection complète de la couverture réalisée en ardoises rustiques à joints brouillés et pureaux décroissants (environ 70 000 ardoises).

Proposé par : Bretagne Culture Diversité