Saint Jaoua

Auteur : Victorien Leman / février 2020

La Bretagne est bien connue pour ses nombreux « saints », personnages la plupart du temps venus du pays de Galles ou d’Irlande qui ont, entre la fin de l’Antiquité et les premiers temps du Moyen Âge, participé à la diffusion du christianisme et à la mise en place des structures paroissiales. La plupart de ces saints ne sont d’ailleurs connus qu’en Bretagne et n’ont jamais fait l’objet d’une reconnaissance par Rome. Ces saints sont traditionnellement répartis en trois catégories : les évêques, les abbés des grands monastères et les peregrini, qui voyagent par mer et par terre en quête d’un lieu idéal de prière et de méditation. Bien qu’ayant été évêque à la fin de sa vie, Jaoua, ou Jovien, appartient à la deuxième catégorie puisqu’il fut, selon Albert Le Grand, le premier abbé du monastère de Daoulas, fondé par saint Pol Aurélien. Mû par l’idéal érémitique qui lui avait fait quitter les îles Britanniques pour évangéliser la Bretagne, Jaoua aurait ensuite installé un ermitage à proximité de ce qui devient par la suite le village de Plouvien.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité